La semaine dernière, Franck a réalisé un de ses rêves… se retrouver avec les pâtissiers les plus prestigieux, les plus inventifs de notre pays.

Le club des Sucrés a été créé il y a 10 ans par Christophe Adam et Christophe Michalak. Il rassemble les meilleurs pâtissiers de Paris, qui organisent tous les trimestres une rencontre sur un thème prédéfini. Chacun arrive avec une réalisation en lien avec ce thème. Un seul but : se dépasser techniquement et si possible, réussir à impressionner ses amis !

En mars, la réunion des Sucrés avait lieu chez Nicolas Bacheyre (qui était venu chez nous pour le week-end insolite, vous en souvenez-vous ? avec son poivre de timut… et son galet ? l), oui, vous vous souvenez !). Il a donc décidé d’inviter Franck à participer à cette réunion de gourmands créateurs.

Le thème de cette rencontre était « le trompe l’oeil ». Découvrez ci-dessous les propositions des participants, tous plus inspirés les uns que les autres ! Evidemment, tout ce que voyez est un trompe-l’oeil, ce sont bel et bien des gâteaux qui se cachent derrière ces formes qui vous évoquent d’autres choses.

 

 

 

Quand j’ai appris que j’étais invité… Je me suis dit que j’allais devoir travailler dur pour être à la hauteur…

J’ai donc décidé de réaliser des poupées russes : les 4 premières tailles en chocolat (pour que tout se mange) et la petite dernière en gâteau à la pomme verte.
Pour pousser le jeu un peu plus loi, j’ai réalisé une table basse effet bois en chocolat et mis une vraie lampe et une vraie plante pour qu’on ne sache plus du tout ce qui se mange ou non.

Ce sont des rencontres que je suis habituellement sur internet, j’admire les photos, je suis impressionné par les créations… En y étant en vrai, je réalisais vraiment un rêve, celui de la reconnaissance par mes pairs !

J’ai adoré cette rencontre, car j’ai trouvé tous ces grands professionnels très bienveillants, très exigeants avec eux-mêmes (toutes leurs réalisations étaient SPLENDIDES !), mais surtout très gourmands ! Au moment de la dégustation, j’ai été amusé de voir que tous sont redevenus des « gourmands lambda » qui voulaient juste se régaler !

J’ai été surpris de voir beaucoup de journalistes, venus pour découvrir les créations des pâtissiers, aujourd’hui, l’info est déjà très relayée en ligne, sur des blogs ou des sites de pâtisserie !

Ce qui est passionnant avec cette idée des Sucrés, c’est que chacun travaille sur un thème sans penser aux limites du réalisable. Quand on est pâtissier, il faut être créatif, mais il faut se mettre certaines limites : est-ce que cela sera facile à réaliser si je dois en faire 100 ? et si je dois en refaire otus les jours ? est-ce que mes clients vont aimer ? est-ce que ce sera pratique à manger ? à emballer ? vu le temps passer, à quel prix peut on le vendre ?

Bref, vous comprenez qu’il y a des produits qu’on ne PEUT pas faire. Ici, on peut tout faire, puisque cela ne durera que le temps d’un concours, amical et sans classement, juste pour le plaisir de repousser nos limites de pâtissier. Cela demande un énorme travail de préparation, et pourtant… c’est un délicieux bol d’air !